· 

L'éducation canine, de l'art ? ou du cochon ?

L’éducation canine, de l’art ? ou du cochon ?

L’éducation c’est cet art de considérer que si l’on entre en interaction avec un animal d’une autre espèce inévitablement, obligatoirement, indéniablement l’on va devoir apprendre à communiquer avec lui.

Communiquer avec un chien, c’est considérer qu’il a des choses à nous dire associé à des états émotionnels,

Communiquer avec un chien, c’est considérer qu’il est légitime qu’il cherche à nous influencer pour modifier notre comportement si notre comportement est source de mal-être émotionnel et peu importe nos croyances c’est accepter cet état de fait,

Communiquer avec un chien, c’est tout faire pour qu’il comprenne ce que nous tentons de lui apprendre,

Communiquer avec un chien, c’est considérer ses motivations, ses intentions, ses états émotionnels, ses capacités mentales et physiques, 

Communiquer avec un chien, c’est savoir se positionner, se placer, le regarder pour lui donner envie d’entrer en relation avec nous, 

Communiquer c’est aussi l’art d’utiliser des renforcements et des punitions de façon instructive dans un état de bienveillance.
Communiquer ce n’est pas uniquement d’être capable de lire un chien, communiquer c’est aussi accepter que l’autre est un être de motivation, de décision associé à des états émotionnels et que ces intentions ne sont ni bonnes ni mauvaises elles sont,

C’est choisir en retour une réponse qui ne soit pas source d’évitement aux interactions,  

Communiquer c’est avant tout accepter l’autre comme un être communiquant, 


Du cochon, c’est quand on ne considère pas que le chien est un être de communication

Du cochon, c’est quand l’état émotionnel de l’autre ne nous importe pas,

Du cochon c’est quand nos croyances en matière d’éducation nous pousse à nous limiter à des notions d’obéissance et de désobéissance,

Du cochon, c’est quand la colère prend le dessus sur l’apprentissage

Du cochon, c’est quand on refuse de voir que dans chaque chien est un être qui fait ce qu’il peut pour comprendre et pour coopérer,

Du cochon, c’est quand autorité rime avec agression physique, verbale, corporelle et psychologique.

Du cochon, c’est quand les excuses prennent le dessus sur les raisons,

 

Alors bien sûr on ne pas tous être des Van Gogh mais on peut tous prendre un pinceau et commencer à peindre et en s’entraînant, petit à petit, devenir d’excellent peintre du dimanche.

 

Mais en dehors de cette forme d’art, l’on doit tous considérer qu’éduquer c’est :

 

-> s’attacher à récompenser les bons comportements,

-> s’attacher à respecter émotionnellement et physiquement les chiens,

-> s’attacher à toujours se poser la question sur la motivation d’un comportement,

-> s’attacher à donner envie aux chiens à adopter un comportement plutôt qu’un autre,

-> utiliser la punition de façon empathique (punition empathique®)

-> s’attacher à punir un comportement et non l’individu,

-> s’attacher à donner envie aux chiens à être coopératifs dans le processus d’apprentissage

-> s’attacher à adapter ses techniques d’apprentissage en fonction de l’individu avec lequel on interagit.

 

Éduquer c’est s’intéresser à la forme en utilisant des techniques d’apprentissage respectueuses et s’adaptant à la personnalité du chien tout en s’attardant au fond en considérant l’émotionnel, le caractère, les capacités physiques et mentales du chien, son niveau de coopération, sa détermination à obtenir ce qu’il désire ou à éviter ce qu’il ne veut pas et son niveau de réactivité à l’environnement

 

Alors oui, on peut considérer qu’éduquer un chien est une certaine forme d'art et cela s’apprend en allant peindre pas en allant au musée en contemplant les tableaux.

Catherine Collignon et Nicolas Ducasse

Centre Animalin

Écrire commentaire

Commentaires: 0

 

"Sauver un chien ne changera pas le monde, mais pour ce chien, le monde changera pour toujours"  Karen Davison

Les institutions qui nous font confiance