Le Rottweiler idées reçues

Il n’est pas rare, depuis que j’exerce ce métier, que l’on me demande :

« Catherine, est-ce que tu as une race préférée ? »

Moi de répondre : « Non, pas vraiment, j’aime tous les chiens de manière générale »

« D’accord, mais si tu devais choisir une race, qu’elle serait-elle ? »

« Si je devais, alors sans conteste, le Rottweiler, est pour moi l'une des races entre toutes qui touche la perfection »

« Ha bon, mais pourtant »

 

Oui mais pourtant, mais pourtant c’est certainement le chien qui a le plus souffert d’idées reçues et beaucoup d’individus Rottweiler l’ont payé le prix fort avec un nombre incalculable d’euthanasies sans aucun discernement sous prétexte que ces chiens étaient dangereux. 

 

Alors pourquoi ? Parce que quand on parle sélection, on parle aptitudes. Les Rottweiler et les molosses, plus généralement,  naissent avec les capacités mentales et physiques nécessaires pour assumer leur sélection. Ce sont donc des chiens puissants physiquement et mentalement.

 

J’exerce ce métier depuis plus de 20 ans et j’ai rencontré quantité de molosses dont beaucoup de Rottweiler à l’époque où l’on pouvait les accueillir en cours sans que personne ne se pose de questions et éprouve de l’insécurité par le seul fait de leur présence et nombre d’individus se trouvent encore actuellement dans les refuges. 

Alors de quoi a souffert le Rottweiler ? Il a souffert de l’idée fausse et infondée d’être des chiens qui naissent «dominants» et toutes les croyances et idées reçues en découlant. Pour faire simple, quand un jeune caniche se couche sur le canapé sans autorisation c’est un chien qui aime le confort, quand un Rottweiler se couche à 6 mois sur le canapé sans autorisation c’est un dominant et toutes les réactions émotionnelles qui en découlent.

Quand on parle race, on parle également individus, et vous avez comme pour toutes les races, des individus plus déterminés ou plus sensibles pour une même race donnée. Entre d’autres termes, il y a des chiens avec lesquels ont peu se permettre de bidouiller un peu en matière d’éducation et puis il y a les autres avec lesquels le bidouillage n’est pas permis. D’ailleurs ceci vaut pour beaucoup de races et pour les chiens de manière générale.

 

Alors, quand sous prétexte de croyances infondées on justifie ses réponses par des sanctions à répétition pour apprendre qui est le chef il n’est pas étonnant, pour des chiens pour qui le rapport de force n’est pas vraiment une problématique car la sélection les a pourvu de capacités physiques et mentales suffisantes pour entrer dans le conflit et y répondre, de voir certains individus répondre à l’agression par l’agression.
 

Mais le plus navrant est de constater que ces mêmes chiens éduqués avec des méthodes considérant leur intégrité mentale, physique et émotionnelle intégrant une autorité saine et bienveillante sont des chiens tout à fait exceptionnels et fiables socialement. 

 

Si éduquer un chien est nécessaire en fonction de son lieu de vie, il y a des individus avec lesquels les maîtres devront affiner leur technique pour ne pas dire leurs compétences au risque de le faire payer cher à leur entourage et au chien.

 

Catherine Collignon, éducatrice de chiens spécialisée en rééducation comportementale

Responsable du centre Animalin (www.animalin.net)

Crédit photo Frédérique Colsoulle et son chien Krimo 

Écrire commentaire

Commentaires: 7
  • #1

    Elevage des gardiens de feu Claire ANDREE-MOUGIN (samedi, 18 janvier 2020 17:21)

    J admire vraiment tout votre travail et la faćon de le transmettre, j apprécie votre façon de parler de chiens, votre vision du chien et votre respect de celui ci.
    Mais j adore encore plus lire un tel texte sur votre site, éleveuse et passionnée depuis toujours de rottweilers, je vous dis un grand merci!vous résumez en quelques lignes tout ce dont je pense sans forcement arriver à l exprimer ainsi!
    Bravo à vous et mille merci pour eux, en espérant vous rencontrer un jour lors d une de vos formations qui est un rêve pour ma part.

  • #2

    Floriane Richet (mardi, 21 janvier 2020 13:30)

    Très bel article! MERCI

  • #3

    Isabelle Nathalie (jeudi, 23 janvier 2020 19:21)

    Bonjour
    J'ai 4 rottweilers une femelle et ses petits que j'ai garder. Mais malheureusement en grandissant ils ne se supportent plus. Pzr contre ils s'entendent très bien en individuel avec leur mère. Mais je les adores se sont des chiens fidèles et très protecteurs. C'est bien ce que vous faites pour tous ces molosses au grand coeur.

  • #4

    Robert Hu (vendredi, 24 janvier 2020 08:55)

    Très bel article , et très réaliste. Je rééduque des chiens depuis bien longtemps, et je m'aperçois que les maitres voudraient que le chien soit trop vite éduqué , en zappaant les étapes essentielles
    Malheureusement , les soi-disants Pro de l'éducation , comme pupier , pour ne pas le citer,font beaucoup de mal en étant sans cesse en rapport de force avec ces molosses au grand coeur.
    Les conférences entre éducateurs sont indispensables , afin de comprendre pourquoi certains n'y arrivent pas ,mais ne veulent pas se remettre en question. Cordialement !

  • #5

    Remy (vendredi, 24 janvier 2020 13:21)

    Bonjour es ce que vous avez des chiot femelle rottweiler

  • #6

    Mina (vendredi, 24 janvier 2020 14:23)

    C'est exactement ça des molosses au grand coeur ❤️

  • #7

    Blanc georgette (dimanche, 26 janvier 2020 09:28)

    Ma fille a eu une femelle Rottweiler qu'elle avait récupéré qui était. Battue. est vivait attaché elle avait 2ans elle a vécu 15 ans elle a portait joie est bonheur à ma fille quand ma petite fille est né elle joue avec elle avec une grande douceur. Elle a était heureuse 13 ans avec une femelle bouledogue américaine jamais de dispute elle son partit à 2 jours d'intervalles à 15ans

 

"Sauver un chien ne changera pas le monde, mais pour ce chien, le monde changera pour toujours"  Karen Davison

Les institutions qui nous font confiance